LE STORY BOARD

C’est la transcription du scénario en images

 (un peu comme une bd)

A cette étape le scénario est éprouvé sous un nouvel angle car nous n’interrogeons plus l’écrit mais l’image. Un certain nombre de problèmes sur la mise en scène, les transitions de plans ou de séquences,  le jeu des personnages se posent ici.

C’est une nouvelle étape dans les choix qui seront pris pour le film.

Au story-board, on décide de la valeur des plans, de ce qu’on choisit de montrer ou pas.

Par exemple sur tel plan,  le personnage est-il en gros plan (plan très serré sur lui), en plan moyen ou en plan large ? Le voit-on parler ou est ce plus intéressant de montrer autre chose à ce moment là ? Et l’action, qu’est il en train de faire précisément ? Peut-il faire cela après avoir dit ça ?

Nous avons donc passé 10 jours à deux (Bruno et moi) pour couvrir l’ensemble du scénario. C’est pour ça que tous les dessins du story-board ne se ressemblent pas mais à ce stade de la fabrication ce n’est pas ce qui compte.  Après 10 jours nous avons une première proposition qui reste assez calquée sur le scénario. Elle a l’avantage d’être rapide, complète (donc d’offrir une vue d’ensemble sur le film) et assez instinctive. Le travail à deux permet d’aller plus vite et de pouvoir réagir aux propositions de l’autre.

Puis tous les dessins que nous avons faits sont photographiés et montés entre eux pour commencer le travail de l’animatique.

En fonction de tout ce que nous décidons de modifier, il faut à chaque fois redessiner (toute seule cette fois) ce dont dont avons besoin. Le travail sur le story-board s’est donc poursuivi sur une période de trois mois (en même temps que l’animatique) après la toute première version que nous avons faite avec Bruno.

Au total environ 500 planches de dessins comme celles qui suivent ont été dessinées pour arriver à nos fins !

anne-laure

Le board en video

 

 

 

 

 


%d blogueurs aiment cette page :