L’ANIMATIQUE

« Attentione ! … Conzentrazione ! »

Car c’est réellement à cette troisième et dernière étape avant le lancement de l’animation, que se posent et doivent se solutionner toutes les questions de scénario et de mise en scène auxquelles la première étape d’écriture puis la deuxième étape du story-board n’ont pas encore suffisamment bien répondues !

L’animatique, c’est tous les dessins du story-board qui sont photographiés et montés (c’est à dire assemblés entre eux) sur l’enregistrement des voix témoins puis sur le montage des voix définitives. C’est à l’animatique que le film se structure définitivement car tout peut encore se modifier facilement. Les plans : on peut les allonger, les écourter,  en rajouter,  en supprimer,  les intervertir  à l’intérieur des séquences. Les séquences elles-mêmes, on peut aussi décider d’en ajouter,  d’en supprimer ou d’en changer l’ordre.  Enfin on a aussi la possibilité de préciser, d’ approfondir des dialogues…

L’animatique c’est aussi le squelette  bien costaud sur lequel vont déjà venir s’appuyer le travail de montage sonore et la recherche de la musique ! Il nous semble très important que ces deux parties essentielles au film, n’arrivent pas en fin de parcours mais puissent elles aussi, au même titre que l’image, s’inscrire dans le temps et dans un processus de développement et de maturation, d’autant plus qu’elles conditionnent pour une grande part la durée des plans, des séquences et donc la durée du film.

Extrait vidéo de l’animatique

Publicités

%d blogueurs aiment cette page :